RABAT: LA VILLE MAROCAINE LA PLUS SOUS-COTEE?

Rabat, la capitale administrative du royaume, est encore protégée du gros flux touristique mais on se demande pourquoi car cette ville est une vraie pépite. Située au bord de l’Atlantique, au nord-ouest du Maroc, à 240 km au sud-ouest de Tanger et à 87 km au nord-est de Casablanca, Rabat regorge de sites historiques, d’espaces de détente et de points de vue à couper le souffle.

LA tour Hassan et le mausolée mohammed V

La tour Hassan est une tour emblématique de Rabat constituant le minaret d’une mosquée du XIIᵉ siècle inachevée. L’architecte, chargé de la construction de la tour, est aussi le concepteur de la mosquée Koutoubia de Marrakech et de la Giralda de Séville, elles ont le même modèle. Les travaux de construction débutent en 1196, mais furent abandonnés après la mort du sultan Yacoub El Mansour en 1199.

Près de la tour, on peut découvrir les vestiges de la mosquée inachevée et près de 200 colonnes qui devaient soutenir le toit de l’édifice. Ces dernières furent pratiquement toutes détruites lors du tremblement de terre de Lisbonne de 1755.

En face, on y trouve un édifice caractérisé par une architecture marocaine classique : le mausolée Mohammed-V qui est un tombeau royal abritant les tombes de rois et prince du Maroc. Depuis 2012, il est inscrit, avec d’autres sites de la ville, sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en tant que bien culturel.

La tour Hassan avec les colonnes inachevées à Rabat au Maroc
La tour Hassan et les colonnes inachevées
Le mausolée Mohammed V a Rabat au Maroc
Mausolée Mohammed V
la vue sur le fleuve, la marina et Salé depuis le site de la tour
La vue depuis le site de la tour

CHELLAH

L’histoire de ce site est d’une richesse incroyable. Nécropole mérinide, ancienne cité romaine du nom de Sala, capitale d’une dynastie berbère au début du XI siècle, ce lieu fut témoin du passage de différentes dynasties qui se sont succédées au pouvoir.

Protégée par une enceinte importante à laquelle on accède par une porte imposante et guerrière, Chellah offre à ses visiteurs un jardin à l’atmosphère magique d’une dizaine d’hectares, des vestiges de la civilisation romaine et une vue imprenable sur le fleuve et ses alentours verdoyants.

la porte principale de Chellah au Maroc
Porte principale
Le jardin de Chellah
Jardin de Chellah
Les vestiges d'une cité romaine du nom de Sala à Chellah au Maroc
Les vestiges de la cité romaine Sala

Il s’agit de la deuxième ancienne cité romaine que l’on a présenté dans ce blog après la magnifique Volubilis.

Kasbah des oudayas

La Kasbah des Oudayas est un ancien camp militaire fortifié bâti au XII siècle par les Almoravides et fut aussi utilisé par les Almohades qui, grâce à son emplacement à l’embouchure du fleuve Bouregreg, servait de base aux armées marocaines partant à la conquête de l’Andalousie.

Son nom vient de la tribu Oudaya issue du Sahara qui, en 1833, fut chassée des environs de Fès, la capitale du Maroc de l’époque, par le sultan Moulay Abderrahmane. La tribu est logée à la Kasbah et on lui donne définitivement le nom de Kasbah des Oudayas.

En entrant par la grande porte, on trouve un très beau jardin de style Andalou, un musée berbère, des ruelles d’un bleu rappelant celui de Chefchaouen et une vue à couper le souffle sur l’océan, le fleuve et la ville voisine Salé.

La Kasbah des Oudayas a Rabat vue depuis l'extérieur
La Kasbah des Oudayas vue de l’extérieur
Porte grandiose de la Kasbah des Oudayas a Rabat Maroc
Porte principale de la Kasbah
Ruelles bleues à la Kasbah des Oudayas au Maroc
Ruelles bleues à la Kasbah
La vue sur l'Atlantique depuis les remparts de la Kasbah des Oudayas de Rabat
La vue sur l’Atlantique depuis les remparts de la Kasbah

La Medina

Comme toutes les villes qui se respectent au Maroc, on trouve une vieille ville entourée d’une épaisse muraille. Celle-ci n’est particulièrement pas enchanteresse, elle s’est transformée en une zone commerciale au fil du temps et les boutiques se sont modernisées. Certes il reste quelques zones qui ont su préserver le charme d’une ville ancienne mais on n’est vraiment pas attiré par cet endroit.

Bouquiniste à la Medina

La marina

Depuis la Kasbah, une balade très agréable au bord du fleuve Bouregreg peut commencer. L’espace est bien aménagé et c’est un endroit de rencontre, de rire et jeu pour les enfants. Un imposant bateau restaurant-lounge « The Dhow » est amarré au quai et offre une vue à 360°C sur les alentours. Un peu plus loin, on y trouve des restaurants et cafés toujours au bord du fleuve.

Notre conseil est de traverser vers l’autre rive via le pont et de visiter la marina de Salé juste en face. Cette dernière offre un choix plus large de restaurants et cafés, elle possède la plus belle vue car elle donne vers Rabat, on peut donc admirer tous les lieux que nous venons de citer en dessus. Cerise sur le gâteau, des associations de sports nautiques sont disponibles sur place et offrent la possibilité de vivre une expérience inoubliable sur le fleuve.

Une vue panoramique sur les bateaux et la tour Hassan depuis la marina de Salé au Maroc
La tour Hassan au loin depuis la Marina de Salé

Le jardin zoologique de Rabat

Nous avons déjà parlé de ce jardin dans un ancien article que vous trouverez ici. Nous l’avons récemment visité de nouveau et nous ne sommes jamais déçus. Nous avons exploré le vivarium qui n’était pas encore ouvert lors de notre première visite et franchement on les félicite pour le travail qu’ils ont accompli.

Deux éléphants dans le jardin zoologique de Rabat au Maroc
Le jardin zoologique

notre avis

Rabat est une ville qui a une importance dans nos cœurs. Nous y avons fait connaissance, poursuivi nos études et vécu pendant 25 ans avant de déménager définitivement à Casablanca. Pour nous c’est devenu désormais un lieu de repos et de retrouvailles avec nos familles avant de reprendre notre vie. Rabat a aussi le privilège d’avoir plusieurs spots naturels comme la forêt urbaine « Hilton » ou encore les jardins de Dar Essalam pour profiter d’un air pur. Des centres commerciaux sont aussi disponibles avec plusieurs activités comme cinéma et bowling.

Les jardins de Dar Essalam

Bref, vous pouvez considérer cette ville comme une étape de deux ou trois jours maximum durant votre road-trip au Maroc, une étape reposante et riche en découvertes.

On attend vos avis et impressions en commentaires.

3 commentaires sur « RABAT: LA VILLE MAROCAINE LA PLUS SOUS-COTEE? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s